Les pièges qui guettent le plus souvent un indépendant

Par thèmes

Les pièges qui guettent le plus souvent un indépendant

Être indépendant est un statut souvent idéalisé par celles et ceux qui ne le sont pas. Et si l’aventure de créer son propre emploi est certainement merveilleuse, celle-ci n’est pas sans écueil. L’indépendant peut tomber dans des pièges qu’il glissera lui-même sur son parcours.

Ils sont difficiles à éviter et ils guettent le plus aguerri des indépendants. Les pièges dont nous allons vous parler ci-dessous, vous les avez sans doute déjà rencontrés, mais, si tel n’est pas le cas, nous vous les présentons pour que vous puissiez les éviter et, si c’est impossible, les contourner dans les meilleures conditions possible.

Vous en faites ou voulez en faire trop

Pas de doute, en créant votre activité, vous avez cerné votre domaine de compétences. Mais être entrepreneur, c’est aussi sortir de sa zone de confort et prendre en charge des tâches qui ne sont pas réellement en phase avec votre boulot. Toutefois, il faut prendre garde à deux choses. La première est d’éviter que ces tâches supplémentaires ne soient chronophages par rapport à votre temps de récupération. Si tout entrepreneur est un super héros en soi, même un super héros doit de temps à autre se reposer. La deuxième est que de se croire bon en tout mène à n’être bon en rien. Toutes les tâches propres à la vie d’une société ou d’un indépendant se spécialisent et nécessitent des connaissances que, forcément, vous n’aurez pas. La solution se résume ne un verbe : déléguer. Que ce soit pour votre comptabilité, la gestion de votre site Internet, l’une ou l’autre campagne marketing, des professionnels peuvent vous accompagner dans vos démarches, voire les prendre en charge. Vous gagnerez ainsi en temps libéré et en efficacité.

Vous craignez le pire

La vie d’indépendant n’est pas un long fleuve tranquille et le marché sur lequel vous exercez n’est pas forcément linéaire. Il se peut dès lors que vous ayez des creux dans votre activité. Et qui dit ‘creux’ dit aussi temps pour y réfléchir. Ne vous laissez pas envahir par une vague de pessimisme qui ne ferait qu’accélérer la déconvenue. Tout commence, à la création de votre société – mais rien n’empêche un indépendant de le faire – par la création d’un plan financier. Celui-ci doit absolument comprendre des données qui vous permettront de faire face à des périodes plus calmes sans craindre pour la pérennité de votre entreprise. La panique n’est jamais bonne conseillère. Il est donc préférable d’également s’entourer d’experts qui vous permettront de voir que ce qui vous apparaît comme un cauchemar n’est en fait qu’un fait parmi tant d’autres dans la vie d’une société normale.

Vous ne faites référence qu’à vous-même

Être indépendant possède un avantage certain : vous ne devez pas vous soumettre à une hiérarchie quelconque. Mais cette médaille connaît forcément un revers. A ne jamais être entouré de personnes qui auront l’honnêteté de vous souligner vos erreurs, vous risquez de vous y complaire, de multiplier les démarches négatives sans vous en rendre compte puisque vous êtes convaincu de leur bien-fondé et, au final, de vivre une réelle catastrophe avec le rejet par le plus grand nombre de vos services ou de vos produits. En outre, l’isolement que vous aimez tant peut, lui aussi, être néfaste au bon développement de votre affaire. N’hésitez pas à vous entourer de gens de bons conseils et, de temps en temps, d’aller travailler dans un endroit où vous pourrez rencontrer d’autres indépendants. Qui sait, au détour d’une pause-café, vous pourrez peut-être découvrir l’une ou l’autre bonnes idées auxquelles vous n’auriez pas pensé.

Vous laissez trop de place au stress

Non, nous ne vous dirons pas que tout va toujours pour le mieux dans le meilleur des mondes. Nous aussi, nous avons quitté le monde des Bisounours voici longtemps. Il est toutefois important de ne pas se laisser submerger par le stress. Un deadline trop court, un fournisseur qui ne vous livre  as à temps, un client qui refuse de payer sa facture… Il existe mille et une raisons de laisser la place au stress. Il devrait aussi y avoir mille et une raisons de s’en défaire. Parce que, quand vous y réfléchissez bien, ces situations, vous les connaissez, vous les avez déjà vécues. Et à chaque fois, vous en êtes sorti vainqueur. Lorsque vous sentez que le stress monte, pensez à prendre le temps de lé réflexion. Et comme il est parfois difficile de prendre du recul par rapport à ses propres affaires, n’hésitez pas à faire appel à un proche ou une personne de confiance – que ce soit un collègue ou un fournisseur de services – pour vous permettre de faire le point sur la situation.

Vous avez tendance à tout accepter

Ce dernier point est souvent celui à la base de bien d’autres. En effet, en tant qu’indépendant, vous avez tendance à toujours dire oui à tout, à ne jamais refuser un job, à toujours donner raison au client. La démarche est honorable, mais, parfois, elle peut aussi générer du stress, vous faire perdre du temps, vous sentir seul face aux autres, voire multiplier les démarches à effectuer pour respecter votre parole. Avant de dire oui, réfléchissez aux implications que votre oui peut engendrer. Si vous pensez ne pas être en mesure de les assumer, dites alors non !

Peut-être n’êtes-vous pas un professionnel du chiffre. Et l’on sait à quel point les chiffres peuvent être stressants. N’hésitez pas à poser vos questions à Magecofi-Atecofi via son formulaire de contact. Nous nous ferons un plaisir de vous guider vers une solution adaptée à vos besoins.

keyboard_arrow_up