9 conseils pour éviter le burn out en 2020

9 conseils pour éviter le burn out en 2020

Les prévisionnistes les plus alarmistes nous indiquent que 2020 devrait être l’année du burn-out. Ce sentiment de fatigue intense semble frapper bon nombre de personnes, que l’on soit chef d’entreprise ou collaborateur au sein même de cette même entreprise. Du coup, il peut être intéressant de déterminer les signes précurseurs d’un burn-out et comment les contrecarrer. C’est ce que nous allons tenter de faire dans cet article.

Il existe sans doute autant de burn-out qu’il existe de personnes potentiellement à risque. Toutefois, différentes études ont permis de déterminer des circonstances annonciatrices de burn-out. La maladie s’annonce généralement de nombreux mois avant qu’elle n’éclate au grand jour. Différents coachs estiment que différentes situations sont autant de signaux d’alarme. Nous en avons répertorié quinze.

  • Je me sens fatigué.
  • Je n’arrive plus à me concentrer.
  • Je ne m’intéresse plus aux autres.
  • Mon rythme cardiaque est irrégulier.
  • Je ne dors pas bien.
  • Je réagis de manière exagérée aux stimuli extérieurs.
  • J’ai l’impression de suivre les autres, pas de les accompagner.
  • J’oublie de plus en plus de choses.
  • Je suis pessimiste sur mon avenir.
  • Je nourris des peurs inhabituelles.
  • Je n’arrive pas à gérer le stress professionnel.
  • J’ai régulièrement des courbatures.
  • J’aurais tendance à surréagir.
  • Je fais régulièrement des migraines.
  • Je suis irritable pour des raisons futiles.

Les personnes ayant étudié le burn-out estiment que si vous vous reconnaissez dans cinq de ces situations (ou plus), il est grand temps de mettre un frein à votre vie actuelle, de prendre du recul et de tenter de trouver des solutions qui vous permettront d’aller de l’avant.

Discutez-en avec les bonnes personnes

Que ce soit au sein de votre entreprise où d’aucuns – du patron au responsable des ressources humaines – peuvent vous aider à trouver une voie plus adaptée à vos aspirations à votre entourage qui peut être de bons conseils pour vous inciter à relâcher la pression en passant par des professionnels de la santé qui auront une vue totalement extérieure sur votre situation, il est possible, dans un premier temps, de parler afin de déminer des terrains qui pourraient s’avérer dangereux à plus ou moins court terme. Il suffit parfois de se voir rappeler de réelles perspectives d’avenir, de s’entendre dire ses qualités ou même d’être remercié pour les tâches accomplies pour que le moral retrouve la voie du bien-être. Si cela s’avère impossible, il peut aussi être temps de vous poser la question de savoir si vous êtes toujours dans la bonne organisation ou si, en tant qu’entrepreneur, vous avez opté pour les bonnes décisions.

Rechargez les batteries

Le burn-out est également la conséquence d’une spirale négative qui puise votre énergie irrémédiablement, jour après jour. Déterminez ce qui vous permet de recharger vos batteries et n’hésitez pas à en abuser, même au détriment de votre performance professionnelle. Ici, pas de conseils. Chaque personne vivra une manière différente cette étape-clé, qu’il s’agisse de se retrouver en famille, de lire la pléthore de bouquins (non professionnels) qui jaunissent au bord du lit, de faire du sport ou de se refaire l’intégrale de ‘Friends’ en version originale. En d’autres termes, les signes reconnus vous indiquent que vous devez lever le pied et tenter de vous retrouver vous-même.

Soignez votre alimentation

De plus en plus d’études le démontrent : votre alimentation a un effet immédiat sur votre moral et sur l’énergie que vous êtes en mesure de dégager. Évitez ainsi les fortes doses d’alcool, le sucre, les graisses… Il s’agit d’un conseil de bien-être classique qui peut s’appliquer à tous, mais essentiellement aux personnes qui souffrent d’un burn-out sous-jacent. Une alimentation saine, à base de légumes et de fruits, vous permettra de donner à votre corps et à votre cerveau cette énergie naturelle qui permet de déplacer des montagnes. Rappelez-vous ensuite que cette même énergie doit être mise au service de votre bien-être personnel et pas à celui de votre entreprise (que vous en soyez le CEO ou un collaborateur).

Apprenez à dire ‘non’

Certes, ce n’est pas toujours facile. Toutefois, dire ‘non’ peut s’avérer salvateur. Il s’agit ici de dire ‘non’ à des demandes infondées, de dire ‘non’ à une cadence intenable, mais aussi de dire ‘non’ à cette attirance pour le travail sans arrêt, à cette impression qu’il n’est plus possible d’avoir du temps libre, pour soi, pour sa famille, pour vivre tout simplement la personne que l’on est réellement. Osez dire ‘non’. Vous remarquerez vite que les conséquences d’un ‘non’ sont parfois moins radicales que vous ne pouviez le craindre. Elles peuvent même donner lieu à un nouveau rapport de force qui vous permettra de vous sentir d’autant mieux.

Ayez des objectifs

Il est enfin primordial de se fixer des objectifs et des objectifs qui soient réellement positifs pour l’image que l’on a de soi-même. Il ne s’agit pas tant d’avoir des objectifs professionnels, mais surtout des objectifs personnels. Les deux ne sont pas forcément incompatibles pour autant que l’on garde à l’esprit que les objectifs professionnels ne doivent pas se faire au détriment de ceux plus personnels.

Attention, ces conseils ne sont pas la solution ultime à un éventuel burn-out. Ce dernier est une maladie bien réelle et ne doit en rien être perçu comme une marque de faiblesse. Si vous pensez avoir atteint un point de non-retour ou qu’un proche (collègue ou membre de votre famille) semble touché par ce fléau, il est primordial de réagir et de le faire en contactant des médecins spécialisés en ce domaine.

Vous souhaitez repenser votre manière de travailler ou tout simplement réorganiser votre structure professionnelle ? N’hésitez pas à poser vos questions à Magecofi-Atecofi via son formulaire de contact. Nous nous ferons un plaisir de vous guider vers une solution adaptée à vos besoins.

keyboard_arrow_up