L'ergonomie, meilleure alliée du télétravail

L'ergonomie, meilleure alliée du télétravail

Le télétravail est donc désormais la norme. Nous sommes tous – dès le moment où cela s’avère possible – obligés de travailler depuis chez nous. Et là, la tentation est forte de se laisser aller à des positions tout sauf ergonomiques, genre canapé et pieds sur la table du salon. Cela n’est pas sans risques…

En tant qu’employeur, vous êtes tenu de permettre à vos employés d’effectuer leurs tâches dans les meilleures conditions possible. Si vous ne pouvez pas obliger chacun d’entre-eux à réserver une pièce au travail, vous pouvez à tout le moins les conseiller pour que, d’ici quelques semaines, à l’heure de revenir à une vie normale, vous n’ayez pas face à vous des personnes incapables physiquement de se retrouver assises à un bureau. Et là, nous ne vous parlons même pas des tendinites et autres lumbagos.

Tout commence par une bonne chaise de bureau…

Dans la précipitation liée aux mesures de confinement, vous n’avez sans doute pas pensé à conseiller à vos collaborateurs d’embarquer dans leur voiture de société la chaise de bureau sur laquelle ils s’asseyent en règle générale. Et c’est bien dommage, car, comme le montrent nombre de vidéos ‘maisons’ actuellement disponibles sur le Net, il est fort à parier qu’une grande majorité de ces personnes vont annexer la table de la cuisine pour installer leur bureau temporaire. Grave erreur quand on sait que nous passons plus de 70% de notre temps de travail assis et, dans le cas présent, mal assis.

… et se poursuit par un matériel adapté

Le télétravail exige également de mettre en place du matériel suffisamment professionnel pour que les heures passées à bosser se déroulent dans les meilleures conditions possible. Pensons, par exemple, à une souris qui permettra d’éviter les errements sur le trackpad ou d’un clavier externe qui permettra à celles et ceux qui doivent taper de longs textes de la faire dans les meilleures conditions. La cerise sur le gâteau est d’avoir un écran suffisamment grand auquel on pourra connecter l’ordinateur portable. Cela permet à celui qui travaille de mieux organiser son environnement virtuel, mais aussi de ne pas devoir passer sa journée, le cou cassé, pour regarder l’écran 13 pouces de son laptop qu’il trouvait tellement mignon au moment de le choisir dans les fournitures disponibles.

Les petits plus qui font la différence

Bien évidemment, la liste ne s’arrête pas là. Les supports pour ordinateurs portables permettent de surélever la machine si vous n’avez pas d’écran externe, des pinces permettent de maintenir les documents que vous devez lire à hauteur des yeux, des baffles corrects, un casque, un micro voire une webcam permettront d’effectuer des vidéos en visioconférence de bonne qualité… La liste pourrait être longue. Mais comme le confinement risque, d’une part, de l’être aussi, et que, d’autre part, ce même confinement prouvera à bon nombre que le télétravail est non seulement possible, mais s’avère aussi être efficace, il pourrait être de bon ton d’investir immédiatement dans du matériel de qualité.

En pratique…

En tant qu’employeur, deux possibilités s’offrent à vous. La première est de mettre ce matériel à la disposition de tous les employés qui télétravaillent pour vous. De nombreuses sociétés de fournitures de bureau se tiennent aujourd’hui encore à votre disposition pour prendre vos commandes et organiser des livraisons chez chacun de vos employés. Différentes conventions permettent de mettre du matériel à disposition et d’en rester propriétaire le temps de la poursuite du contrat de travail. Le principal avantage ? La certitude que tout le monde travaille avec du matériel de qualité. Comme nous vous l’indiquions récemment, il est également possible d’intervenir dans les coûts engendrés par le télétravail sous forme d’indemnités qui couvriront les frais d’électricité, de chauffage ou, par exemple, de connexion à Internet. Il est même possible que l’employé utilise du matériel privé à des fins professionnelles et que vous lui versiez pour ce faire une indemnité mensuelle.

Un dernier conseil ergonomique qui ne coûte rien ? Indiquez dans l’agenda de vos employés des moments réservés au mouvement. Nous allons tous avoir tendance à vouloir rester assis derrière notre ordinateur et cela n’est pas bon. C’est d’ailleurs également vrai en dehors du confinement, lorsqu’on est au bureau. En créant des ‘réunions’ virtuelles toutes les deux ou trois heures dans l’agenda partagé de vos collaborateurs, vous pouvez les pousser à effectuer une sauvegarde de leur travail en cours et à bouger pendant quelques minutes pour soulager muscles et articulations.

Vous vous demandez comment vous pouvez intégrer cet accroissement de l’ergonomie en télétravail dans vos dépenses professionnelles ?  Cela suscite chez vous des questions ?  N’hésitez pas à les poser à Magecofi-Atecofi via son formulaire de contact. Nous nous ferons un plaisir de vous guider vers une solution adaptée à vos besoins.

keyboard_arrow_up