Quid de votre voiture de société durant le confinement

Quid de votre voiture de société durant le confinement

On a beau ne pas pouvoir se déplacer, sinon pour les choses essentielles comme aller faire ses courses, passer à la pharmacie ou se rendre à la librairie, on n’imagine pas se voir interdit de voiture de société. Et là, les nouvelles sont plutôt rassurantes.

En toute logique, on pourrait imaginer que votre voiture de société ne puisse plus circuler puisque, justement, vous êtes tenu de faire du télétravail durant cette période de confinement. Sauf que, heureusement pour celles et ceux qui ne peuvent aller dormir sans jeter un dernier coup d’œil à leur belle auto dans le garage, les choses ne sont pas aussi simples.

Votre voiture de société est une part de votre rémunération

Vous êtes en télétravail ? Votre contrat de travail n’a été modifié en rien et celui stipule bien que vous avez droit à une voiture de société. Et comme, dans une grande majorité des cas, vous êtes autorisé à utiliser cette même voiture pour des déplacements personnels, rien ne devrait changer durant le confinement imposé. Cet avantage est acquis et, non, le coronavirus ne parviendra pas à vous en priver.

À l’inverse, si l’on interprète les textes au pied de la lettre, si votre employeur vous a placé en chômage temporaire, vous n’êtes plus sous le coup de votre contrat de travail, mais vous bénéficiez bel et bien d’une allocation de chômage. On pourrait alors imaginer que votre employeur exige que vous rendiez votre voiture de société. D’une part, on imagine mal un patron d‘entreprise, sans doute désireux de retrouver un personnel heureux à la sortie du confinement, effectuer ce genre de démarche et, d’autre part, la réalisation est impossible puisqu’il ne s’agit en rien d’un déplacement essentiel.

En bref, quel que soit le cas de figure, vous gardez bel et bien votre voiture de société dans votre garage.

Votre voiture de société est, elle aussi, confinée… au garage

Cela dit, votre voiture de société ne risque pas de circuler beaucoup puisque vous êtes tenu de vous limiter à des déplacements essentiels. Alors, sauf si votre métier vous impose, confinement ou pas, de vous déplacer, il y a de fortes chances que votre voiture de société reste, elle aussi, confinée à domicile.

Et c’est tant mieux. En effet, en cas de panne, il faudra pouvoir démontrer que votre voiture de société est une nécessité essentielle pour avoir droit tant au dépannage qu’à la réparation de la voiture. Toutes les réparations considérées comme non urgentes devront être reportées à la fin du confinement. Vous n’avez donc pas le droit de vous rendre au garage pour intervertir pneus hiver et pneus sous prétexte que le printemps a refait son apparition chez nous.

Idem pour la fin de votre leasing si celui-ci prend fin durant le confinement. Il sera automatiquement reconduit puisque vous n’êtes pas en mesure de rendre le véhicule.

Votre voiture de société vous coûte de l’argent

Notez que, même si vous ne l’utilisez pas, votre voiture de société continuera à vous coûter de l’argent. En effet, si le télétravail n’est pas une raison de vous reprendre votre auto, il n’est pas plus une raison d’annuler l’avantage de toute nature que vous payez sur votre rémunération. À ce titre, on peut dire que votre voiture de société vous coûte de l’argent alors même que vous ne l’utilisez pas.

Photo by Steinar Engeland on Unsplash

keyboard_arrow_up