Un plus grand nombre d'entreprises wallonnes ont droit à une prime

Un plus grand nombre d'entreprises wallonnes ont droit à une prime

La crise du coronavirus dure et perdure. Plus que jamais, les indépendants wallons sont soumis à une pression sans nom. Le 22 avril, le gouvernement wallon a décidé d’étendre l’éligibilité de la prime unique telle que mise en place au début de la crise sanitaire.

Pour rappel, début mars, le gouvernement wallon avait décidé de décerner une prime unique et forfaitaire à un grand nombre d’indépendants et PME qui ont été obligés de fermer leurs portes le vendredi 13 mars en vertu du confinement décidé par le conseil de sécurité.

La liste originelle de codes Nacebel

La décision de base du gouvernement wallon concernait les entreprises répondant à un code Nacebel bien défini. Deux conditions étaient nécessaires pour bénéficier de cette prime d’un montant forfaitaire de 5.000 euros : être actif en date du 12 mars 2020 et avoir un siège d’exploitation en Wallonie. Bref rappel des codes Nacebel concernés :

  • 56 : la restauration
  • 55 : l’hébergement
  • 79 : les activités des agences de voyages, voyagistes, services de réservation et activités connexes
  • 47 : commerce de détail, hors 47.20, 47.62, 47.73
  • 96 : les services personnels, hors 96.021

Dans le même temps, pour le secteur des restaurants et snacks qui ont maintenu ou mis en place un service de livraison ou à emporter, les établissements restent éligibles à la prime forfaitaire de 5.000 euros telle que proposée par le gouvernement wallon. Il en va de même pour les commerces ayant recours à la livraison pour entretenir leurs ventes.

Une deuxième prime de 2.500 euros

Face à la durée de la crise sanitaire, le gouvernement wallon a décidé, ce mercredi 22 avril, de créer une nouvelle prime forfaitaire de 2.500 euros afin de pouvoir élargir l’éventail des bénéficiaires.

Différents secteurs sont désormais concernés. Ce sont :

  • Les concessionnaires automobiles, motos et réparateurs
  • Le secteur des arts et spectacles, mais aussi des activités récréatives telles que salle de sport, activités sportives et de loisirs
  • Les intermédiaires en achat, vente et location de biens immobiliers
  • Les salles de cinéma

Une indemnité compensatoire unique de 2.500 euros

Le gouvernement wallon a également décidé d’octroyer une indemnité compensatoire unique et forfaitaire de 2.500 euros à tout indépendant (en personne physique ou morale) qui n’entre pas dans les catégories reprises ci-dessus. En outre, ledit indépendant a dû interrompre substantiellement leurs activités en mars et avril à hauteur de 60% de leur chiffre d’affaires et peuvent avoir bénéficié du droit passerelle pour les mêmes mois.

Des démarches à entreprendre à partir du 27 avril

La Région wallonne a indiqué mettre en place un portail permettant aux indépendants d’introduire de manière pragmatique leurs demandes. Ce portail devrait être opérationnel en date du 27 avril.

Afin d’accélérer les procédures, la preuve à apporter pourrait être fournie par votre expert-comptable. Celui-ci pourrait produire une attestation prouvant la diminution substantielle du chiffre d’affaires.

Nous restons à votre disposition pour répondre à vos questions concernant les primes promise par le gouvernement wallon. Toutefois, les décisions gouvernementales à tout niveau de pouvoir étant soumises à modifications, nous ne manquerons pas de vous ternir informés de celles-ci via notre site Internet.

Photo by Christian Dubovan on Unsplash

keyboard_arrow_up