Une reprise sous conditions

Une reprise sous conditions

Les décisions sont tombées et, secteur par secteur, nous sommes progressivement en mesure de reprendre nos activités professionnelles. Mais cette reprise, attendue par de nombreuses entreprises, ne pourra se faire que sous des conditions aussi strictes que contraignantes. Si, comme nous, vous envisagez un retour à la normale, voici les mesures que vous devez prendre.

La première chose à vous dire est que les investissements que vous allez consentir dans le cadre de cette reprise sont, contrairement aux apparences, des investissements à long terme. Si la crise du coronavirus a semblé fulgurante, elle se poursuivra durant de longs mois encore, voire des années. Une chose est certaine : plus votre entreprise est importante en termes de nombre d’employés, plus vous devrez avoir recours à la concertation sociale.

Deux règles de base

Si le gouvernement a décidé de relâcher la pression sur le monde du travail en acceptant un déconfinement des entreprises B2B en date du 4 mai 2020, il ne faut pas oublier que des conditions strictes ont été établies. Les deux premières ne changent pas par rapport aux conditions du confinement telles qu’elles existent depuis le 13 mars : le télétravail reste, quand il est possible, obligatoire et les mesures de distanciation sociale sont toujours de mise. En d’autres termes, les postes purement administratifs de votre entreprise devront toujours être assumés depuis le domicile de vos collaborateurs et, pour les fonctions qui nécessitent une présence sur place, la distanciation sociale doit être préservée. Si ce n’est pas possible, des mesures doivent être prises…

Le nettoyage des lieux de travail

Il est important de prévoir des équipes de nettoyage dédiées à vos bureaux. En effet, il est préconisé que les bureaux soient nettoyés et désinfectés entre chaque période de travail. Vous prendrez ainsi soin d’organiser un nettoyage complet des bureaux, le matin avant l’arrivée des premiers collaborateurs et le soir, une fois les derniers partis.

Il est primordial de mettre à disposition de vos collaborateurs tous les moyens efficaces pour permettre la désinfection régulière de certains équipements tels que les poignées de porte, les toilettes, les mains courantes, les boutons d’ascenseur… Là encore, prévoir une équipe qui, durant la journée de travail, effectue des tâches de désinfection peut être un plus sécuritaire. Une attention particulière sera accordée aux instruments de travail partagés comme certains claviers, écrans tactiles…

Des équipements de protection

Il y a de fortes chances – sinon vous n’auriez pas instauré le télétravail avec autant de hargne – que vous ne puissiez pas faire respecter les obligations de distanciation sociale. Il est alors impératif de mettre en place des équipements de protection, que ceux-ci soient collectifs ou individuels. Cela passe par les fameux masques buccaux qui éviteront la transmission de la maladie lorsque vous parlez à un(e) collègue. Vous pouvez, dans certaines circonstances, prévoir des vêtements de protection propres aux fonctions assumées. Enfin, vous pouvez aussi (faire) installer des parois de protection afin de délimiter des zones réservées à chacun dans des bureaux, sinon trop petits pour accueillir tous les membres de votre personnel qui désirent revenir au bureau.

Des parcours de déplacement

Il est également important, si la taille de votre entreprise l’impose, de prévoir des parcours pour les déplacements au sein de celle-ci. D’aucuns préconisent par exemple que les ascenseurs soient mis hors service afin de privilégier les escaliers. Et là encore, il est préférable d’établir de façon précise le sens de la marche, genre on se place toujours à droite de l’escalier. L’idée de ces parcours est essentiellement de limiter au maximum les risques pour les gens de se croiser sans aucune forme de protection.

Tant que nous en sommes aux déplacements, il est aussi important de prendre en compte la nécessité de décharger les transports en commun au maximum. En tant qu’employeur, vous aurez ainsi soin de prévoir des espaces pour ‘garer’ les vélos en surnombre qui devraient apparaître, voire proposer des places de parking pour celles et ceux qui auraient décidé de venir travailler en voiture.

Les réunions, oui, mais essentielles

Une entreprise fonctionne aussi par les interactions entre les différents collaborateurs. Toutefois, il est préférable actuellement de mettre en place des processus de communication digitale pour éviter de se retrouver dans des salles de réunion dont on peut craindre qu’elles ne puissent jamais permettre de respecter les règles de distanciation sociale.

Pourquoi nous vous parlons de cela ?

Il peut être étonnant qu’un comptable se charge de vous donner des conseils concernant votre déconfinement, mais celui-ci a et aura incontestablement des répercussions économiques sur votre société. À commencer par les mesures à prendre pour sécuriser ledit déconfinement qui représenteront des investissements divers et variés. Le non-respect des mesures de (dé)confinement peut aussi avoir des conséquences directes sur le bon fonctionnement de votre société. En effet, si les mesures de distanciation sociale ou de protection sanitaire ne sont pas respectées, des inspecteurs peuvent ordonner jusqu’à la fermeture de votre entreprise. Enfin, sachez, et nous en parlons plus avant dans un autre article, que vos employés disposent d’une règle juridique qui est le droit de retrait. Ainsi, pour résumer, si vous ne respectez pas les règles qui permettent à un collaborateur de se sentir en sécurité au travail, celui-ci a le droit de refuser de rester dans un environnement de travail ‘hostile’.

Nous restons à votre disposition pour répondre à vos questions concernant les possibilités d’investissement dans le cadre du déconfinement, mais aussi sur toutes les autres questions concernant les finances de votre entreprise.

Photo by Windows on Unsplash

keyboard_arrow_up