Soyez créatifs en termes d'avantages extra-légaux !

Soyez créatifs en termes d'avantages extra-légaux !

Lors de la négociation de son salaire, votre futur collaborateur s’inquiétera de son salaire, bien évidemment, mais aussi des avantages extra-légaux qui accompagnent celui-ci. Et la liste des possibilités est bien plus importante qu’on l’imagine. Une bonne piste de réflexion pour offrir un bonus à son personnel le plus impliqué.

On le verra, certains avantages extra-légaux sont désormais quasiment incontournables lors d’une négociation salariale, mais nous verrons aussi qu’il est possible de se montrer créatif et de proposer à ses employés des solutions moins courantes, mais tout aussi valorisantes. Il peut ainsi être intéressant, lors d’une réunion avec votre comptable ou expert fiscal de déterminer les solutions les plus adaptées à votre situation particulière.

La star des avantages extra-légaux : le chèque-repas

Un chiffre suffit à comprendre le taux de pénétration des chèques-repas au sein de la population active en Belgique. 70% des personnes actives bénéficient en effet de chèques-repas. Désormais essentiellement électroniques, ils ont été créés pour permettre aux employés d’assumer leur repas de midi durant les journées de travail. Dans les faits, nous remarquons de plus en plus qu’ils sont utilisés pour les achats du ménage en supermarché ou même chez les commerçants locaux.

Le plus environnemental des avantages extra-légaux : l’écochèque

Comme le chèque-repas, l’écochèque est exonéré d’impôts et de cotisations sociales. Là encore, il rencontre un certain succès au sein de la population active belge, et ce, d’autant plus que l’employeur n’aura pas de cotisation patronale à débourser. Ils pourront ensuite être utilisés pour l’achat de certains biens de consommation dont les caractéristiques présentent un avantage environnemental. Vous avez donc l’occasion de joindre l’utile à l’agréable.

Les chèques sport et culture sont des avantages extra-légaux ludiques

On dit souvent qu’un employé en bonne forme physique est un employé mieux dans sa peau et plus productif. De même, la culture est très certainement un atout pour motiver les troupes de manière passionnante et ludique. Raison pour laquelle, nombre d’employeurs proposent à leurs employés des chèques sport et culture. Comme leur nom l’indique, ils permettront à leurs bénéficiaires de pratiquer des sorties sportives ou culturelles. Deux choses importantes à savoir d’emblée : ces chèques doivent être prévus dans les conditions de travail et ne permettent d’être exonérés de charges sociales que sous certaines conditions.

L’assurance-groupe est un avantage extra-légal qui pense à l’avenir

Là encore, il s’agit d’un avantage extra-légal pour le moins prisé des Belges. Son concept est assez simple : en souscrivant une assurance-groupe au nom de ses employés, un employeur leur constitue une pension complémentaire. L’avantage fiscal pour l’employeur comme pour l’employé est établi. Deux tiers des Belges actifs bénéficient de cet avantage extra-légal qui a le bon goût de produire ses effets une fois la carrière terminée. L’assurance-groupe offre d’autres possibilités sur lesquelles nous ne manquerons pas de revenir par ailleurs.

L’avantage extra-légal le plus visible : la voiture de société

Certes, nous avons commencé cet article par les avantages extra-légaux les plus courants. Et nous ne pouvions pas passer à côté de la voiture de société, l’avantage le plus visible, mais aussi extrêmement prisé. Employeurs et employés profitent ici d’avantages fiscaux importants, l’employé pouvant y ajouter des avantages annexes comme l’absence de primes d’assurance ou de frais d’entretien. Il faut néanmoins remarquer que des voix s’élèvent pour mettre un terme à cet avantage extra-légal dans un avenir plus ou moins proche.

Il existe aussi des avantages extra-légaux plus créatifs

Une fois épuisées les possibilités les plus populaires, il existe des solutions bien plus créatives pour permettre à tout employeur d’offrir une rémunération alternative à leurs employés. Bien évidemment, chacune de ces solutions montre des conditions d’obtention spécifiques et a des conséquences sur les charges et autres cotisations sociales. En voici quelques-unes :

  • Vous leur payez des accès à des événements culturels spécifiques. Ils en bénéficient comme bon leur semble et sans rapport avec la société.
  • Si vous produisez des produits commercialisés, vous proposez à vos employés de choisir ceux les intéressant dans votre catalogue et y appliquez un tarif préférentiel. Notez toutefois que la remise ne peut excéder 30% du montant. Des accords doivent également être conclus quant à la fréquence à laquelle ce type d’avantage extra-légal peut être utilisé.
  • Vous avez loisir de payer les jours où vos employés ont dû s’absenter pour des raisons familiales impérieuses. Un exemple ? L’hospitalisation d’un enfant. Les employés ont droit à faire appel à cette possibilité dix jours par an et rien n’impose leur paiement par l’employeur. Le faire sera donc considéré comme un avantage extra-légal et pourra présenter des avantages fiscaux.
  • Lorsqu’un employé a un enfant, il peut voir son employeur tantôt lui proposer d’intervenir dans les frais de garde de celui-ci, tantôt de lui accorder des allocations familiales supplémentaires aux allocations légales. Attention, cet avantage extra-légal montre un même traitement que le salaire sinon que l’employé bénéficiera d’une exonération de sécurité sociale jusqu’à un certain montant.
  • Moins courante, mais de plus en plus appréciée des employés impliqués dans leur travail, la prime non récurrente est un moyen efficace de motiver ses troupes. En effet, en établissant des objectifs clairs, vous pouvez lier à ceux-ci une prime nette. Son montant est à la discrétion de l’employeur, mais les avantages de type exonération sociale et fiscale sont liés à des montants maximums.
  • Plus exceptionnelle est la situation dans laquelle l’employeur prêt un montant à un employé, et ce, sans intérêt (ou très peu). Le principe est le même que celui d’une banque, le remboursement devant s’effectuer mensuellement. Toutefois, cet avantage extra-légal fera l’objet d’un précompte mobilier et de cotisations sociales dans le chef de l’employé.

Il existe encore d’autres avantages extra-légaux comme la possibilité d’offrir à l’achat des actions de l’entreprise ou de mettre un logement à disposition de vos cadres supérieurs, mais ces avantages extra-légaux concernent essentiellement de très grosses entreprises, voire des multinationales. Votre conseil comptable et fiscal n’en reste pas moins à votre disposition pour en parler.

Vous souhaitez avoir de plus amples informations sur les avantages extra-légaux que vous pouvez mettre en place au sein de votre entreprise ? N’hésitez pas à poser vos questions à Magecofi-Atecofi via son formulaire de contact. Nous nous ferons un plaisir de vous guider vers une solution adaptée à vos besoins.

keyboard_arrow_up