Un bon contribuable déduit ce qui doit l'être

Un bon contribuable déduit ce qui doit l'être

Vous avez décidé de remplir votre déclaration fiscale vous-même ? Si vous souhaitiez le faire en version papier, vous êtes en retard. Et pour la version électronique sur Tax-On-Web, il ne vous reste que quelques jours. Il est donc primordial d’abord de vous mettre au travail, mais surtout de vérifier que vous avez déduit tout ce qui peut être déduit.

C’est un jeu dans lequel le Belge excelle : chercher toutes les voies légales lui permettant de réduire la pression fiscale qui pèse sur ses frêles épaules. Il est donc important, à l’heure de remplir les nombreuses cases de sa déclaration fiscale, même si celles-ci sont électroniques, de vérifier que l’on a tenu compte de tous ces frais qui, au final, peuvent venir en déduction du montant global qui sera imposé.

Les frais de bureau en deux parties

Il y a d’abord les frais liés au bureau physique que vous occupez pour effectuer votre activité professionnelle. Cela va du loyer si vous êtes locataire aux droits d’enregistrement si vous avez acheté votre bureau au cours de l’année 2019. Mais la liste des frais liés au bâtiment est longue et comprend, par exemple, les intérêts de votre crédit hypothécaire ou encore les taxes communales et provinciales. Et si vous travaillez à votre domicile, vous pourrez déduire les frais liés à la maison proportionnellement à la surface utilisée pour votre activité professionnelle. Même principe pour des frais comme l’assurance habitation, le chauffage, l’électricité… Les fournitures de bureau font partie de ces frais qui peuvent être déduits pour autant que vous puissiez démontrer qu’elles ont été utilisées à des fins professionnelles. Enfin, votre matériel, qu’il s’agisse d’ordinateurs ou de téléphones portables – pour ne citer qu’eux en exemple, seront amortis à concurrence de 33% par an.

Les frais de collaborateurs

Il se peut que, pour répondre aux exigences de votre activité professionnelle, vous ayez besoin tantôt de recruter du personnel, tantôt de faire appel à des jobistes ou même de faire appel à des indépendants qui sous-traiteront des missions spécifiques. Dans ce cas, les rémunérations, charges sociales, cotisations patronales et autres factures sont totalement déductibles. Et si vous faites appel aux services de votre conjoint-aidant, le coût de celui-ci sera également déductible.

Des honoraires ? Déduits !

Vous faites peut-être appel à un conseiller fiscal, un comptable, un expert-comptable ou un avocat pour gérer tout ce qui concerne les chiffres ou les législations dans le cadre de votre activité professionnelle. Dans ce cas, les états d’honoraires qu’ils vous feront parvenir sont également déductibles. Attention, la subtilité est ici que ces frais doivent avoir été initiés afin de vous permettre d’acquérir ou de conserver des revenus imposables.

Bon appétit, bien sûr !

C’est une question épineuse qui apparaît toujours lors de votre réunion avec votre professionnel du chiffre : avez-vous (ou pas) fait trop de frais de restaurant au cours de l’année. Il n’y a malheureusement pas de règle stricte à ce sujet et, en cas de contrôle, vous serez soumis au bon vouloir de votre contrôleur. Sachez toutefois que les additions de repas d’affaires ne sont déductibles qu’à hauteur de 69%.

Littérature et formations

Pour continuer à progresser , il est bon de se tenir au courant de l’évolution de votre secteur d’activités et des technologies mises en place pour vous aider à effectuer au mieux votre mission. Deux manières d’opérer en la matière : vous tourner vers la littérature spécialisée ou vous inscrire à des formations complémentaires. Notez toutefois que la presse quotidienne, par exemple, n’ouvre généralement pas à la déductibilité et que les formations doivent avoir un lien direct avec votre activité professionnelle. Les formations liées à une reconversion professionnelle ne sont pas plus concernées par une déduction fiscale.

Faites-vous connaître à moindres frais

Vous pouvez effectuer différentes démarches pour vous faire connaître comme produire des objets portant le logo de votre société. Vous pouvez aussi adhérer à des campagnes de sponsoring, que ce soit pour des événements culturels ou sportifs. Ces frais seront alors déductibles pour autant que vous puissiez démontrer que, d’une manière ou d’une autre, ils ont permis d’augmenter votre chiffre d’affaires. Si ces frais sont déductibles à 100%, ceux liés à des frais de réception (qui servent aussi à améliorer votre image de marque) ou à des cadeaux d’affaires ne le seront qu’à 50%. En outre, rappelez-vous que vos cadeaux d’affaires ne peuvent pas dépasser un certain budget.

Allez vous rhabiller !

Il est important de se souvenir, ici, d’une règle de base : seuls les vêtements professionnels peuvent être déduits. Ainsi, si vous achetez une toge d’avocat, une blouse d’infirmière ou des chaussures de protection, il n’y a pas de souci. À l’inverse, cela coincera avec l’administration fiscale si vous voulez déduire l’achat d’un nouveau jeans ou même d’un costume trois-pièces.

Les assurances et autres cotisations

Seules les assurances couvrant l’invalidité économique verront leurs primes déductibles fiscalement au titre de frais professionnels. Inutile donc de vouloir déduire votre assurance hospitalisation ou différents services vous protégeant à titre particulier. Si vous adhérez à une association, les cotisations ne seront déductibles que dans la mesure où ladite association est en lien direct avec votre profession. Autant dire que la cotisation à un réseau d’affaires ou à un club service ne sera jamais déductible.

Seconde résidence ?

Le temps d’un instant, vous avez cru que vous alliez pouvoir déduire les frais liés à votre appartement à la Côte ou de votre chalet dans les Ardennes. Mais que nenni ! À l’inverse, si votre situation professionnelle vous oblige à louer ou acheter une seconde résidence vous évitant, par exemple, à effectuer de longs trajets chronophages, vous pourrez en déduire les frais.

Vous le voyez : déduire des frais professionnels n’est pas chose aisée. Il peut être intéressant de faire appel à un professionnel du chiffre. Posez vos questions à Magecofi-Atecofi via son formulaire de contact. Nous nous ferons un plaisir de vous guider vers une solution adaptée à vos besoins.

Photo by Olga DeLawrence on Unsplash

keyboard_arrow_up