Un congé de quarantaine si la classe du rejeton est fermée

Un congé de quarantaine si la classe du rejeton est fermée

Les journaux télévisés et autres sont pleins de ces informations selon lesquelles tout ou partie d’une école a dû être fermée, les élèves de toutes ou partie des classes étant renvoyés chez eux pour y vivre une quarantaine devenue maintenant connue de tous. Mais que font les parents qui travaillent ?

Imaginez : votre équipe est au grand complet, mais, durant la journée, un de vos collaborateurs apprend que l’école de son rejeton doit fermer. Un cas de la Covid-19 a été détecté et tout le monde doit respecter une quarantaine sanitaire. Vous vous voyez mal imposer à ce collaborateur d’aller puiser dans ses congés légaux pour garder son enfant à la maison. La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez lui proposer d’invoquer le chômage temporaire pour raison de force majeure.

Une simple attestation suffit

Le travailleur peut invoquer le chômage temporaire pour force majeure sur simple présentation d’une attestation reçue à l’école ou à la crèche. Sur cette attestation doit être mentionnée la durée pour laquelle l’école ou la crèche est fermée. L’initiative doit venir de l’employé ou de l’ouvrier, mais l’employeur doit être informé de l’initiative dans les meilleurs délais. Il peut aussi être intéressant, pour réduire le stress inhérent à ce genre de nouvelles, que l’employeur fournisse l’information nécessaire pour permettre cette période de transition.

70% de la rémunération moyenne

Bien évidemment, ce sont ici les règles du chômage temporaire pour force majeure telles que nous les connaissons désormais depuis quelques mois qui sont d’application. L’employé ou l’ouvrier touchera donc 70% de sa rémunération moyenne, et ce, pour la période où il doit assumer la quarantaine de son enfant. Il est aussi important de noter que cette allocation sera précomptée à hauteur de 15%, mais augmentée de 5,63 euros par jour.

Les implications pour l’employeur

En tant que dirigeant d’entreprise, vous pouvez invoquer une procédure simplifiée si votre secteur est déjà particulièrement touché par le chômage temporaire ou tout simplement par l’obligation de mettre à l’arrêt certains de vos canaux de commercialisation. Si ce n’est pas le cas, il est toujours possible qu’un employé soit mis au chômage temporaire pour cas de force majeure, mais vous devrez stipuler dans la motivation de celui-ci ‘Corona – Garde d’enfant en raison de fermeture’.

Sachez également que cette loi qui doit encore être votée le sera avec effet rétroactif au 1er octobre. De quoi, sans doute, apaiser certaines tensions existant d’ores et déjà.

Vous avez des questions sur les conséquences financières de la crise du coronavirus ? Posez-les à Magecofi-Atecofi via son formulaire de contact. Nous nous ferons un plaisir de vous guider vers une solution adaptée à vos besoins.

keyboard_arrow_up