Devenez le Chief Happiness Officer de votre entreprise

Devenez le Chief Happiness Officer de votre entreprise

On pourrait se demander en quoi un bureau comptable situé à Bruxelles et à Waterloo doit s’inquiéter du bonheur des employés de son entreprise. Pourtant, une chose est certaine : le bonheur au sein de votre société sera vecteur de plus de productivité et, par-là, de revenus. Et là, vous retrouvez le lien avec votre comptable…

Le concept est né aux États-Unis : des dirigeants d’entreprise ont décidé d’engager des Chief Happiness Officer au sein de leur structure afin d’augmenter le niveau de bonheur et de satisfaction au sein de la société. Il ressort en effet de plusieurs études qu’un personnel heureux est plus productif, plus flexible et plus engagé dans la réussite de votre marque. Autant de points qui permettront à celle-ci d’engranger des revenus supplémentaires. Et si vous deveniez vous-même le Chief Happiness Officer de votre société ? Cinq grands axes vous permettront de le devenir…

Donnez du sens aux missions confiées à vos collaborateurs

Rares sont les employés qui effectuent des tâches quotidiennement sans se poser la question de la finalité de leur place au sein de la société (et l’on parle ici de l’entreprise). En montrant et démontrant comment chacun, à son niveau, est un élément clé de la réussite de l’entreprise dans sa globalité, vous offrez à chacun la possibilité de se positionner et de (re)trouver une raison d’être le collaborateur qu’il est. Si, en plus, vous pouvez insuffler à vos collaborateurs que leurs actions ont un impact directement sur la société qui les entoure (et là, on ne parle plus d’entreprises), vous aurez doublement gagné.

Communiquez de manière transparente

Elle est bien loin l’époque où le patron se trouvait dans sa tour d’ivoire à contempler des fourmis ouvrières effectuant des tâches sans même les comprendre. Aujourd’hui, un collaborateur a un besoin clair de communiquer avec sa hiérarchie, d’exprimer tant ses besoins que ses souhaits. En communiquant de manière transparente – voire individuelle quand c’est possible – avec chacun de vos collaborateurs, vous renforcez chez eux cette sensation de faire partie d’un groupe. Et, comme tout le monde le sait, l’appartenance à un groupe solide est aussi source de bonheur.

Offrez des possibilités de formation

Un adage populaire dit ‘qui n’avance pas recule’. Mais personne, que ce soit dans la vie privée ou dans la vie professionnelle, n’aime régresser. Certes, envoyer un collaborateur en formation équivaut à perdre quelqu’un sur le terrain le temps de ladite formation. Mais imaginez le double bénéfice acquis par la suite. D’une part, votre collaborateur sera riche d’expertises supplémentaires, rendant votre service encore plus efficient, et, d’autre part, il se sentira plus apte à relever les défis qui se présenteront à lui dans le futur. Il ne peut qu’en tirer un regain de bonheur dans son activité professionnelle et à titre purement personnel. Il n’en sera que d’autant plus efficace au boulot.

Déléguez certaines de vos responsabilités

L’Homme est ainsi fait qu’il apprécie avoir des responsabilités. C’est également vrai au niveau de l’entreprise. Contraindre une personne à obéir constamment aux ordres tout en l’empêchant de prendre des initiatives propres, étouffera petit à petit l’engagement qu’elle était prête à mettre dans la société. En déléguant certaines responsabilités et en incitant vos plus proches collaborateurs à en faire autant avec leurs équipes, vous (re)donnez à l’ensemble de vos collaborateurs le sentiment d’être un maillon important de la chaîne. Leur bonheur ne pourra qu’en être décuplé.

Donnez priorité à la santé

La période actuelle incite les personnes à être prudentes pour leur santé. Mais une fois que la crise de la Covid sera derrière nous, il est important de conserver cette dose de résilience vis-à-vis de la santé de ses collaborateurs. Il peut arriver que l’un d’entre eux ressente une forme de fatigue. En tant que responsable de l’entreprise, vous pouvez alors le conseiller et lui indiquer qu’il a aussi le droit de partir plus tôt, de s’arrêter une journée. La bienveillance sera payante et, heureux de travailler pour un entrepreneur tel que vous, l’employé n’en reviendra que plus énergique au boulot.

Des formations, encore rares en Belgique, existent pour améliorer ses capacités de Chief Happiness Officer. Comme toute formation, celle-ci est déductible fiscalement.

Vous avez des questions sur la possibilité de déduire les frais de formation, que ce soit pour être Chief Happiness Officer ou pour toute autre formation ? Posez-les à  Magecofi-Atecofi via son formulaire de contact. Nous nous ferons un plaisir de vous guider vers une solution adaptée à vos besoins.

keyboard_arrow_up