Se reconstruire grâce à un prêt 0 pourcent de la Région wallonne

Se reconstruire grâce à un prêt 0 pourcent de la Région wallonne

Comme si la crise induite par le coronavirus n’avait pas suffi. En Wallonie, des pluies diluviennes ont eu des conséquences dramatiques. Individuelles, d’abord, avec des pertes humaines et des difficultés pour des milliers de personnes à trouver un logement. Professionnelles, ensuite, pour des PME, indépendants et commerçants qui ont perdu leur outil de travail. Pour ceux-là, la Région wallonne entend mettre des mécanismes d’aide, à commencer par un prêt 0%.

Le chômage temporaire accessible

Dès le premier choc passé, l’ONEM a immédiatement activé la possibilité pour les employeurs d’avoir recours au chômage temporaire pour intempéries. Celui-ci permet de placer des employés et ouvriers au chômage le temps de permettre à l’activité économique de l’entreprise de reprendre. Les procédures, éprouvées durant la période de la Covid-19 devraient, cette fois encore, être simplifiées.

Un droit passerelle et pas de cotisations sociales

Du côté fédéral, le ministre des Classes moyennes a également dégainé une série de mesures. Les indépendants touchés par les inondations pourront bénéficier d’un droit passerelle pour interruption forcée. Là encore, la procédure devrait être simplifiée comme elle l’a été pour la période du coronavirus. Dans le même temps, une dispense de cotisations sociales pour le troisième trimestre sera également accordée aux professionnels sinistrés.

Un prêt ‘0% urgences inondations’

Tout le monde sait que si le fonds des calamités étudiera au cas par cas chaque demande d’indemnisation, les procédures pourront prendre des semaines, voire des mois avant d’aboutir. Un délai que les indépendants, TPE et PME wallonnes ne pourront tenir. Raison pour laquelle le ministre wallon de l’Economie a annoncé la création d’un prêt à 0%, celui-ci passant par la Sowalfin.

Un prêt, mais de quel montant ?

Il s’agira d’un prêt subordonné d’une valeur maximale de 50.000 euros et sera calculé sur base des demandes d’indemnisation effectuées près des assurances ou du fonds de calamité. Il ne pourra en effet pas dépasser 75% de ces indemnités et sera réservé – il est important de le préciser – aux professionnels impactés par les conséquences physiques des inondations de la mi-juillet. D’autres conditions ont également été établies. Ainsi, le siège d’exploitation de l’entreprise ou de l’indépendant devra obligatoirement se situer en Wallonie tandis que le demandeur devra être en activité depuis au moins trois ans et ne pas être en situation de faillite, de cessation ou même de liquidation. Notons enfin que ce prêt 0% vient s’ajouter au Prêt Ricochet Relance qui permet de compléter les besoins des entreprises wallonnes à hauteur de 100.000 euros.

Vous souhaitez faire le point sur les aides mises à votre disposition dans votre Région – que celles-ci soient liées ou non aux inondations – mais surtout déterminer l’impact que ces aides auront sur votre fiscalité ? Posez votre question via notre formulaire de contact.

keyboard_arrow_up