Métiers en pénurie ? Formez-les vous-même !

Métiers en pénurie ? Formez-les vous-même !

Les métiers en pénurie sont un réel problème sur le marché belge. Tout le monde y va de sa solution pour pousser les personnes en recherche d’emploi à répondre aux besoins des employeurs. Mais la solution ne se trouve-t-elle pas chez ces mêmes employeurs.

Selon les sources, il y aurait, en Belgique, entre 80.000 et 150.000 emplois vacants qui ne trouveraient pas de candidats efficaces. Un chiffre pour le moins étonnant lorsqu’on sait que nombre de ces métiers en pénurie ne nécessitent pas forcément de formation longue durée.

Créer ses propres formations professionnelles

L’idée peut paraître saugrenue, mais germe dans l’esprit de plus en plus d’entrepreneurs : créer ses propres formations afin de permettre à la structure globale de bénéficier d’un personnel parfaitement adapté à la demande. Un fournisseur en énergie a ainsi mis sur pieds son académie afin de disposer rapidement d’un vivier d’électromécaniciens et autres électriciens. De son côté, une banque n’hésite pas à proposer des formations en communication afin de permettre à l’ensemble de son personnel de mieux interagir avec des clients de plus en plus exigeants.

Un investissement à moyen et long terme

L’idée ne doit pas être de se substituer aux parcours éducatifs qui existent déjà dans nos différentes régions. Malheureusement, les filières techniques ont tendance à rebuter les candidats. L’idée avec une formation interne est donc de permettre aux employeurs de bénéficier d’un collaborateur parfaitement en phase avec les besoins, mais aussi audit collaborateur d’évoluer dans sa carrière professionnelle. On peut donc parler d’une situation win-win.

Deux situations peuvent se présenter à l’employeur qui décide de former son personnel. La première consiste à former le personnel existant à de nouvelles techniques ou de nouvelles solutions. L’employeur permet ainsi à ses collaborateurs d’évoluer, de gagner en efficacité, mais aussi de voir croître leur satisfaction de travailler pour cet employeur. La seconde est de proposer à un demandeur d’emploi de se former à une technique spécifique avec, en cas de réussite, la possibilité de signer un contrat de travail. Là encore, pour l’employeur, la satisfaction est de pouvoir rapidement faire appel à du personnel qualifié. Dans un cas comme dans l’autre, l’investissement est relativement limité et permet de trouver des solutions à une problématique actuellement tenace.

Une initiative fiscalement avantageuse

Pour terminer, deux bonnes nouvelles pour l’employeur qui déciderait de créer des formations au sein de son entreprise. La première est que les frais de formation (matériel de cours, recours à des formateurs indépendants…) sont entièrement déductibles fiscalement. La seconde bonne nouvelle est que les régions, désireuses de voir baisser le taux de chômage, proposent également des primes pour les employeurs qui investissent dans la formation. Vous pouvez donc atteindre vos objectifs qualitatifs à moindre coût.

Vous avez des questions sur les investissements dans la formation de votre personnel ? Posez-les à Magecofi-Atecofi via son formulaire de contact. Nous nous ferons un plaisir de vous répondre.

keyboard_arrow_up