Une prime jusqu'à 4000 euros pour passer au vélo-cargo

Une prime jusqu'à 4000 euros pour passer au vélo-cargo

Vous en avez certainement déjà vu passer l’un ou l’autre modèle en rue. Tantôt ils font sourire quand deux petites têtes blondes se trouvent à l’avant, tantôt ils impressionnent lorsqu’on compte le nombre de colis qui y sont fixés. Mais rarement, vous imaginez utiliser ce genre d’engin dans un cadre professionnel. Pourtant, la Région de Bruxelles-Capitale entend vous faire acheter vélo-cargo à l’aide d’une prime.

Les vélos-cargos sont des vélos dont la structure a été totalement modifiée. Le plus souvent, c’est la roue avant qui est éloignée du guidon, une armature consolidée permettant alors de placer une plateforme ou une benne pour transporter des personnes ou des marchandises. Électrifiés ou non, ces vélos-cargos permettent d’envisager les déplacements et certains emplois différemment. La Région de Bruxelles-Capitale y croit d’ailleurs fermement puisqu’elle propose désormais la prime Cairgo Bike pour inciter toujours plus de personnes à enfourcher un vélo plutôt que de s’asseoir dans un véhicule à moteur thermique.

Qui peut bénéficier de la prime Cairgo Bike ?

Soyons précis : inutile de vouloir prétendre à la prime si vous souhaitez acheter un vélo-cargo à des fins privées. En effet, la prime – qui concerne aussi les remorques pour vélo – est destinée aux modèles achetés par des entreprises dans le cadre de leur activité professionnelle. Trois conditions de base ont été établies pour donner droit à la prime :

  • L’entreprise doit être située en Région de Bruxelles-Capitale ou, à tout le moins, avoir une unité active dans la Région ;
  • L’entreprise doit exercer une activité économique ;
  • L’entreprise doit être inscrite à la Banque Carrefour des Entreprises.

Il est également important de noter que l’achat d’un vélo-cargo ou d’une remorque doit avoir un lien direct avec l’activité de l’entreprise. En d’autres termes, si vous l’utilisez pour amener vos enfants à l’école, c’est bien, mais vous devez aussi pouvoir justifier de son utilisation dans le cadre de votre activité professionnelle, et ce, sur le territoire de la Région.

A quel type d’achat cette prime est-elle destinée ?

La prime est non seulement dédiée au vélo-cargo et aux remorques pour vélo, mais pas à tous les modèles. La raison est que ces engins sont destinés, comme nous l’avons déjà écrit, à une utilisation professionnelle. On notera ainsi que le vélo-cargo doit avoir une charge utile de 100 kg minimum, ne pas avoir une puissance électrique de plus de 250 watts et voir son assistance électrique déconnectée une fois la vitesse de 25 km/h atteinte. Concernant les remorques, leur charge utile doit être de 50 kg minimum et ne permettront pas de transporter des personnes ou des animaux.

Des plafonds ont été établis à cette prime Cairgo Bike

Comme toujours, il n’est pas question de se substituer à l’entrepreneur qui souhaite investir dans un moyen de locomotion durable. Des plafonds ont ainsi été établis à 4.000 euros pour l’achat d’un vélo-cargo et à 2.000 euros pour une remorque de vélo. Ce sont là des montants maximums. La prime correspond, de manière générale, à 50% du prix d’achat hors TVA du dispositif. Elle peut monter à 70% si vous êtes lauréat(e) d’un appel à projets BeCircular ou Good Food, mais aussi si vous remplacez un véhicule utilitaire léger par ce vélo-cargo ou cette remorque.

Les primes sont cumulables. Entendez par là que vous pouvez obtenir deux primes si vous achetez un vélo-cargo et une remorque de vélo. Mais attention, un budget global a été établi et même si l’action se déroule jusqu’au 30 juin 2023, une fois le budget atteint, plus aucune prime ne sera octroyée.

Vous avez des questions sur les primes en matière de mobilité ? Posez-les à Magecofi-Atecofi via son formulaire de contact. Nous nous ferons un plaisir de vous répondre.

keyboard_arrow_up