Tax-On-Web : votre déclaration IPP avant le 15 juillet

Tax-On-Web : votre déclaration IPP avant le 15 juillet

Vous aviez le sourire, à la fin du mois de juin, en voyant quelques pauvres bougres courir pour déposer leur déclaration fiscale ‘papier’ à l’administration fiscale. Vous passez par Tax-On-Web, vous. Sauf que les jours défilent et que vous avez peut-être oublié de remplir ladite déclaration qui doit être rentrée pour le 15 juillet. D’ailleurs, vous avez déjà réfléchi à l’impact du télétravail sur cette déclaration ?

Si vous êtes indépendant ou en société, nous vous conseillerons toujours de faire appel à un professionnel du chiffre pour remplir votre déclaration fiscale dans les meilleures conditions. En effet, l’optimisation de celle-ci sera d’autant plus importante au même titre que le bénéfice engrangé. Mais si tel n’est pas le cas et que vous devez remplir votre déclaration d’impôt aux personnes physiques, il nous semblait important de revenir sur l’impact fiscal du télétravail.

Premier choix : frais réels ou frais forfaitaires ?

La loi prévoit que vous pouvez déclarer les frais réels. Pratiques, ils ne se discutent pas, mais il faut savoir qu’ils sont sévèrement cadrés. On parle ainsi de 30% des revenus professionnels pour les employés et de 3% pour les dirigeants d’entreprise. Intéressant ? À vous de calculer sachant que des plafonds ont été respectivement établis à 4.920 € et 2.590 €. L’option des frais réels est intéressante pour les personnes ayant leur domicile assez loin de leur lieu de travail. On pourrait donc croire qu’avec l’avènement du télétravail, ce n’est plus le cas. Sauf que cette nouvelle pratique a donné naissance, elle aussi, à des frais considérés comme fiscalement déductibles.

Comment juger du caractère professionnel de frais en télétravail ?

Les frais professionnels liés au télétravail peuvent effectivement être déduits de la base imposable de vos revenus. On établit que ces frais sont professionnels quand ils participent effectivement à l’acquisition de revenus ou à la stabilisation de ceux-ci. Cela ira donc d’une partie de votre habitation aux consommations énergétiques en passant par les coûts de connexion… On notera toutefois qu’indiquer les frais professionnels liés aux bâtiments dans sa déclaration pourra avoir des conséquences tant sur vos revenus mobiliers que sur les éventuelles déductions liées à votre crédit hypothécaire.

Quid de l’indemnité de télétravail ?

Dès le début du Covid, des mesures ont été mises en place afin de permettre aux personnes impactées par la pandémie et devant travailler à domicile de percevoir une indemnité permettant de couvrir une partie des frais engagés. La bonne nouvelle est que cette indemnité est exonérée de taxes et autres cotisations. Par contre, si vous décidez d’opter pour les frais réels et que vous déduisez les frais liés à votre habitation muée en bureau, vous devrez également tenir compte de cette éventuelle indemnité de télétravail venant en déduction du montant déductible global.

Nous ne pouvons terminer cet article sans vous rappeler que l’option des frais réels nécessite aussi une certaine connaissance en la matière, tous les frais ne pouvant être déduits dans les mêmes proportions.

Vous avez déjà effectué votre déclaration fiscale ? Pas de panique : vous pouvez non seulement encore effectuer des changements, mais, surtout, il est fort à parier que le télétravail est fait pour s’installer dans nos habitudes et que ces quelques conseils seront toujours d’application dans les années à venir.

Vous avez des questions sur votre déclaration fiscale ? Posez-les à Magecofi-Atecofi via son formulaire de contact. Nous nous ferons un plaisir de vous guider vers une solution adaptée à vos besoins.

keyboard_arrow_up