3 raisons de croire dans votre avenir de propriétaire

3 raisons de croire dans votre avenir de propriétaire

Il semble que, plus on est jeune, plus il est difficile de devenir propriétaire. Toutefois, en ce début d’année 2023, différentes décisions devraient vous confirmer que c’est peut-être la bonne année pour passer du statut de locataire à celui de propriétaire. Et, rassurez-vous, ce n’est pas forcément une question d’âge…

On dit souvent que le Belge a une brique dans le ventre. Dans le même temps, celle-ci peut être cruellement indigeste lorsqu’on voit à quel point il est difficile actuellement d’obtenir un prêt hypothécaire. Néanmoins, l’année 2023 pourrait être celle de tous les changements et d’ainsi faire bouger le marché de l’immobilier à tout le moins résidentiel. Trois choses nous permettent d’y croire…

Les taux d’intérêt se stabilise(raie)nt

Les taux d’intérêt sur les crédits hypothécaires ont connu de fortes augmentations durant l’année 2022, refroidissant les ardeurs investisseuses de bon nombre de futurs propriétaires. Plusieurs économistes estiment aujourd’hui que les taux d’intérêt, à défaut de baisser, ne devraient plus connaître de hausse durant l’année 2023. De quoi permettre aux futurs propriétaires de budgétiser de manière plus efficace leur futur achat. Bien évidemment, cette annonce est étroitement liée à une nouvelle crise énergétique ou à de nouveaux soubresauts géopolitiques.

Une quotité exemptée plus importante à Bruxelles

Le gouvernement bruxellois a indiqué qu’à partir du 1er avril, l’abattement fiscal sur les droits d’enregistrement sera majoré. A cette date, la première tranche de 200.000 euros – contre les 175.000 actuels – sera exonérée de taxe. En outre, alors que les habitations de plus de 500.000 euros ne pouvaient bénéficier de cet abattement, ce sont désormais ceux de plus de 600.000 euros qui sont concernés par cette mesure. Notons que, en Région wallonne, des adaptations sont également prévues afin de permettre une plus grande accessibilité à la propriété.

Les frais de notaire sont diminués

Dernière bonne nouvelle – pour notre article et, espérons-le, pas pour l’année 2023 – les frais de notaire liés à l’acquisition d’un bien immobilier seront, eux aussi, réduits de manière unilatérale. Les notaires ont ainsi mis sur pied un système de coûts fixes pour les actes et un autre système dégressif sur leurs honoraires en fonction du prix du bien immobilier. Ainsi, moins ce dernier est cher, moins les honoraires seront élevés.

On le voit, de nombreux efforts sont déployés pour permettre aux particuliers d’acquérir un premier bien immobilier. C’est d’autant plus vrai que de nombreux économistes estiment que les prix de l’immobilier devraient se stabiliser, voire même diminuer dans le courant de l’année.

Vous avez des questions sur l’impact de vos investissements immobiliers sur vos résultats financiers ? Posez-les à Magecofi-Atecofi via son formulaire de contact. Nous nous ferons un plaisir de vous guider vers une solution adaptée à vos besoins.

keyboard_arrow_up